[TÉC#lemoteur] effectue des recherches sur les sites des : Académies ÉSPÉ Fournisseurs Professeurs

Rechercher dans Nouvelles du monde

Le 10 décembre 1948 : La Déclaration universelle des droits de l'homme

Declaration Universelle des Droits-de-l-homme-TEC2016.jpg

 

http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/index.html

Préambule

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme.

Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression.

Considérant qu'il est essentiel d'encourager le développement de relations amicales entre nations.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité des droits des hommes et des femmes, et qu'ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l'Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Considérant qu'une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

 

L'Assemblée générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l'esprit, s'efforcent, par l'enseignement et l'éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d'en assurer, par des mesures progressives d'ordre national et international, la reconnaissance et l'application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.

 

Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

 

Article 2

1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
2. De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

 

Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

 

Article 4

Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

 

Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

 

Article 6

Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

 

Article 7

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

 

Article 8

Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

 

Article 9

Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

 

Article 10

Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

 

Article 11

1. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées. 
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis.

 

Article 12

Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

 

Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat. 
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 14
 

1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays. 
2. Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

 

Article 15

1. Tout individu a droit à une nationalité. 
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

 

Article 16

1. A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution. 
2. Le mariage ne peut être conclu qu'avec le libre et plein consentement des futurs époux. 
3. La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat.

 

Article 17

1. Toute personne, aussi bien seule qu'en collectivité, a droit à la propriété.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

 

Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

 

Article 19

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

 

Article 20

1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques. 
2. Nul ne peut être obligé de faire partie d'une association.

 

Article 21

1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l'intermédiaire de représentants librement choisis. 
2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d'égalité, aux fonctions publiques de son pays.
3. La volonté du peuple est le fondement de l'autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s'exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.

 

Article 22

Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l'effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l'organisation et des ressources de chaque pays.

 

Article 23

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. 
2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal. 
3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale. 
4. Toute personne a le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

 

Article 24

Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

 

Article 25 

1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté. 
2. La maternité et l'enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

 

Article 26

1. Toute personne a droit à l'éducation. L'éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental. L'enseignement élémentaire est obligatoire. L'enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l'accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. 
2. L'éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. 
3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants.

 

Article 27 

1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent. 
2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur.

 

Article 28

Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

 

Article 29

1. L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible. 
2. Dans l'exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n'est soumis qu'aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d'assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d'autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l'ordre public et du bien-être général dans une société démocratique. 
3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s'exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

 

Article 30

Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un État, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

Samedi 10 décembre 2016 @ 11:56:18 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans C'est officiel

Singapour en tête du classement de la dernière enquête PISA de l’OCDE sur l’état de l’éducation dans le monde

PISA2015-TEC2016.jpg

 

http://www.compareyourcountry.org/pisa?lg=fr

06/12/2016 - Singapour arrive devant le reste du monde dans le classement de la dernière enquête PISA de l’OCDE, qui évalue la qualité, l’équité et l’efficacité des systèmes scolaires. Les pays de l’OCDE les plus performants sont le Japon, l’Estonie, la Finlande et le Canada.

Près de 540 000 élèves de 15 ans dans 72 pays et économies ont été soumis aux épreuves de sciences, de compréhension de l’écrit, de mathématiques et de résolution collaborative de problèmes de l’enquête PISA 2015 de l’OCDE. L’enquête a principalement porté sur les sciences, les compétences dans ce domaine revêtant une importance grandissante dans l’économie et la société d’aujourd'hui.

Si les dépenses par élève dans l’enseignement primaire et secondaire ont augmenté de presque 20 % depuis 2006 dans les seuls pays de l’OCDE, seulement 12 des 72 pays et économies ayant participé à l’enquête PISA ont vu leurs résultats en sciences progresser au cours de cette période. Parmi eux figurent des systèmes éducatifs très performants, comme Singapour et Macao (Chine), et des systèmes peu performants, comme le Pérou et la Colombie.

« Les grandes innovations scientifiques des dix dernières années n’ont pas entraîné de progression majeure des résultats en sciences à l’école », a déclaré Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE, à Londres lors de la présentation du rapport. « Chaque pays possède une marge de progression, même ceux qui enregistrent les meilleurs résultats. Compte tenu des niveaux élevés du chômage des jeunes, du creusement des inégalités, des grandes disparités entre les femmes et les hommes, et de l’urgence de renforcer la croissance inclusive dans de nombreux pays, il faut faire davantage pour s’assurer que tous les enfants reçoivent la meilleure éducation possible ». Lire le discours en anglais seulement.

 

Près d’1 élève sur 10 dans les pays de l’OCDE, et 1 sur 4 à Singapour, obtient des résultats très élevés en sciences. Dans l’OCDE, plus d’un élève sur cinq n’atteint pas le niveau de compétences de base dans cette matière : seuls le Canada, l’Estonie, la Finlande, Hong Kong (Chine), le Japon, Macao (Chine), Singapour et le Viet Nam comptent au moins neuf élèves de 15 ans sur dix qui maîtrisent les savoirs fondamentaux que chaque élève devrait posséder avant de quitter l’école.

 

Cette situation met en exergue le défi que représente, pour tous les pays y compris pour certains des plus riches de l’OCDE, la réalisation de l’objectif de développement durable n° 4 à l’horizon 2030, à savoir « assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous ».

 

Le rapport indique les grandes orientations générales que partagent les pays performants : des attentes élevées pour tous les élèves, une grande attention accordée à la qualité de l’enseignement, l’affectation de ressources aux élèves et aux établissements en difficulté, et la volonté de mettre en œuvre des stratégies cohérentes à long terme.

 

Le Canada, le Danemark, l’Estonie, Hong-Kong (Chine) et Macao (Chine) atteignent à la fois des normes élevées d’excellence sur un plan général et les objectifs d’équité en ce qui concerne les résultats scolaires. Un certain nombre de pays ont progressé en termes d’équité, notamment les États-Unis. Toutefois, en Australie, en Finlande, en Grèce, en Hongrie, en Nouvelle-Zélande, en République slovaque et en République tchèque, la part des élèves très performants a diminué tandis que celle des élèves peu performants a augmenté.

 

« Parvenir à une plus grande équité dans l’éducation n’est pas seulement un impératif de justice sociale ; c’est aussi un processus qui stimule la croissance économique et favorise la cohésion sociale », a ajouté M. Gurría.

 

L’enquête PISA 2015 de l’OCDE souligne que, dans un contexte de flux d’informations massifs et d’évolution rapide, chaque individu doit aujourd'hui être capable de « réfléchir de façon scientifique », c'est-à-dire de comparer des données pour parvenir à une conclusion ou de comprendre que la « vérité » scientifique peut changer au fil du temps, avec les nouvelles découvertes, et à mesure que les individus acquièrent une meilleure compréhension des forces de la nature et des capacités et limites de la technologie.

 

D’autres données essentielles ont été observées :

 

Écart entre les filles et les garçons

 

  • L’écart entre les filles et les garçons en sciences a tendance à être moins marqué que celui en compréhension de l’écrit et en mathématiques mais, en moyenne, dans 33 pays et économies, la part des élèves les plus performants en sciences est plus élevée chez les garçons que chez les filles. La Finlande est le seul pays dans lequel les filles sont plus susceptibles d’obtenir de meilleurs résultats que les garçons dans cette matière.

 

  • Un élève sur quatre, filles et garçons confondus, a déclaré aspirer à exercer plus tard une profession dans le domaine des sciences, mais les choix étaient très différents selon le sexe : les filles envisagent pour la plupart d’embrasser une carrière dans le secteur de la santé, et les garçons de travailler dans les TIC, la recherche scientifique ou l’ingénierie.

 

Équité dans l’éducation

 

  • Le Canada, le Danemark, l’Estonie, Hong Kong (Chine) et Macao (Chine) atteignent des niveaux élevés de performance et d’équité en ce qui concerne les résultats scolaires.

 

  • Les élèves défavorisés sont trois fois plus susceptibles que les élèves plus aisés d’être en difficulté à l’école ; quant aux élèves issus de l’immigration, ils sont plus de deux fois plus susceptibles que les élèves non issus de l’immigration d’avoir des résultats scolaires médiocres.

 

  • En moyenne, dans les pays qui comptent une part relativement importante d’élèves issus de l’immigration, le fait de fréquenter un établissement scolaire à forte concentration d’élèves issus de l’immigration n’est pas associé à de moins bons résultats scolaires, une fois pris en compte le statut socioéconomique des élèves qui fréquentent l’établissement.

 

Performances des élèves en compréhension de l’écrit et en mathématiques

 

  • Près de 20 % des élèves des pays de l’OCDE, en moyenne, n’atteignent pas le niveau de compétences de base en compréhension de l’écrit. Cette proportion est stable depuis 2009.

 

  • En moyenne dans les pays de l’OCDE, l’écart entre les filles et les garçons en compréhension de l’écrit, qui est favorable aux filles, a diminué de 12 points entre 2009 et 2015 : les résultats des garçons ont progressé, notamment chez les plus performants, tandis que les résultats des filles se sont dégradés, en particulier chez les moins performantes.

 

  • Plus d’un élève sur quatre à Beijing-Shanghai-Jiangsu-Guangdong (Chine), à Hong Kong (Chine), à Singapour et au Taipei chinois est très performant en mathématiques, ce qui est plus élevé que partout ailleurs.

 

Performances des établissements d’enseignement

 

  • Les résultats en sciences et les aspirations professionnelles dans le domaine des sciences sont davantage liés au temps consacré à l’apprentissage par les élèves et à la façon dont cette matière est enseignée qu’aux ressources matérielles et humaines des départements scientifiques et aux qualifications des enseignants dans cette matière.

 

  • Les élèves des établissements scolaires de grande taille obtiennent de meilleurs résultats en sciences et sont plus susceptibles que les élèves des établissements plus petits d’aspirer à exercer plus tard des professions dans le domaine des sciences. Mais les élèves des établissements plus petits rendent compte d’un meilleur climat de discipline pendant les cours de sciences, et ils sont moins susceptibles que les élèves des établissements de grande taille de manquer des jours de classe et d’arriver en retard en cours, une fois pris en compte le statut socioéconomique des établissements et des élèves.

 

  • Trente pays et économies ont eu moins souvent recours au redoublement en 2015 qu’en 2009 ; la fréquence du redoublement n’a augmenté sur cette période que dans cinq pays. Le recours au redoublement a diminué d’au moins 10 points de pourcentage au Costa Rica, en France, en Indonésie, en Lettonie, à Macao (Chine), à Malte, au Mexique et en Tunisie.

 

Pour de plus amples informations, les journalistes sont priés de prendre contact avec la Division des médias de l’OCDE (tél. : + 33 1 45 24 97 00).

 

D’autres événements sont organisés pour le lancement du rapport : à Paris avec Gabriela Ramos, Directrice du Cabinet de l’OCDE et Sherpa G20, et Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale ; à Bruxelles avec Douglas Frantz, Secrétaire général adjoint de l’OCDE, et Tibor Navracsics, Commissaire européen à l’Éducation, à la Culture, à la Jeunesse et au Sport ; à Berlin avec Heino von Meyer, Chef du Centre OCDE de Berlin, et Cornelia Quennet-Thielen, Secrétaire d’État au ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche ; à Rome avec Francesco Avvisati, Analyste PISA de l’OCDE, et Anna Maria Ajello, Présidente d’INVALSI ; et un séminaire en ligne pour les médias d’Amérique latine avec Gabriela Ramos, Directrice du Cabinet de l’OCDE et Sherpa G20.


Le rapport, ainsi que l’analyse, les résumés et les données concernant les différents pays, peuvent être consultés à l’adresse suivante : www.oecd.org/pisa-fr

 

Lire, partager ou inclure dans vos pages Web le rapport PISA 2015 Results : Excellence and Equity in Education (en anglais).

 

Testez vos connaissances en ligne en répondant à quelques-unes des questions de PISA 2015 en sciences

 

Pour en savoir plus sur le nouveau programme PISA en ligne pour l’amélioration des établissements scolaires, voir www.pisa4u.org

 

 

Jeudi 08 décembre 2016 @ 12:17:15 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Nouvelles du monde

[TV] semaine du 10 au 16 décembre 2016

Samedi 10 décembre à 13h30 sur ARTE "Futuremag"
RADIO Dimanche 11 décembre à 17h00 sur France Culture "Rue des écoles"
Mercredi 14 décembre à 20h45 sur France 4 "Film : La vraie vie des profs - 2013"
Jeudi 15 décembre à 20h30 sur LCP "Paroles d'enfants Syriens - 2016"
Jeudi 15 décembre à 20h50 sur RMC Decouverte "Géants de la construction : ponts - 2016"

Et tous les jours sur ARTE : "X:enius"
Sans oublier le site TV   http://www.lesite.tv

Mercredi 07 décembre 2016 @ 00:18:34 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans C'est officiel

Évaluation des compétences des adultes (PIAAC)

OCDE-PIAAC-TEC2016.jpg

 

http://www.oecd.org/fr/competences/piaac/

C’est dans le cadre du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PIAAC) que l’Évaluation des compétences des adultes a été élaborée et administrée. Cette évaluation mesure la maîtrise de certaines compétences clés en traitement de l’information chez les adultes - la littératie, de la numératie et de la résolution de problèmes dans des environnements technologiques - et collecte des informations et des données sur l’utilisation qu’ils en font dans le cadre privé, professionnel et plus globalement, au sein de la société. 

L'évaluation des compétences des adultes (PIAAC)

‌L'évaluation des compétences des adultes est une étude internationale menée dans plus de 40 pays dans le cadre du Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes (PIAAC). Elle mesure les facultés cognitives et les compétences dans le monde du travail qui sont estimées nécessaires afin que les individus évoluent avec succès dans la société et sont essentielles à la prospérité de l'économie. 

Les résultats de cette évaluation aideront les pays à mieux comprendre comment les systèmes d'éducation et de formation permettent à ces compétences de se développer. Les éducateurs, les décideurs et les économistes du travail utiliseront ces informations pour élaborer des politiques économiques, éducatives et sociales destinées à promouvoir l’amélioration des compétences des adultes.

◊ Éléments principaux de l'évaluation

◊ Exemples de test

 

L'évaluation est réalisée en :

  • interrogeant des adultes de 16 à 65 ans à leur domicile – 5 000 personnes dans chaque pays participant ;
  • répondant aux questions par ordinateur (il existe également une version papier de l’évaluation) ;
  • évaluant la littératie, la numératie et l’aptitude à résoudre des problèmes dans des environnements à forte composante technologique ;
  • collectant un large éventail d'informations, y compris la façon dont les compétences sont utilisées au travail et dans d'autres contextes, tels que le foyer et la vie en société.

L’évaluation est conçue afin :

  • d’être valide internationalement et de tenir compte des différences culturelles ;
  • de permettre aux pays d'administrer l'enquête dans leur langue nationale tout en garantissant des résultats comparables ;
  • de proposer une analyse comparative des systèmes de formation et de leurs résultats et une comparaison internationale en matière de compétences des adultes ;
  • de permettre aux décideurs de suivre l'évolution des principaux aspects du capital humain dans leur pays, grâce à la répétition ultérieure de l’enquête.

◊ Structure de l’évaluation


L'OCDE offre un renforcement des capacités en :

  • Proposant une formation continue et un soutien technique de haut niveau tout au long du processus de l’évaluation ;
  • Fournissant aux pays participants l'accès à une expertise de qualité en ce qui concerne l’évaluation des compétences des adultes.

Qui sont les bénéficiaires de l'évaluation ?

  • Les éducateurs, les décideurs, les économistes du travail et les experts utiliseront les données de l’évaluation pour élaborer des politiques économiques, éducatives et sociales destinées à améliorer les compétences des adultes.
  • Les agences de développement, les organisations internationales et autres partenaires de développement exploiteront les  résultats de l'analyse des données pour apporter conseil et soutien aux pays.
  • Enfin, les bénéficiaires ultimes sont les citoyens des pays participants qui bénéficieront du développement et de la mise en œuvre de politiques plus efficaces.

 

Compétences des adultes : Documents par pays

 

Allemagne

OECD Country Note in English / in German
Interactive country profiles
National Report
 
Country page

Fédération de Russie*

Interactive country profiles
Access the country page

Nouvelle-Zélande

OECD Country Note
National Report
Country page

Australie

OECD Country Note 
Interactive country profiles

National Report

Finlande

OECD Country Note 
Interactive country profiles

National Report Summary 
Country Page
Pays-Bas

OECD Country Note
Interactive country profiles
National Report 
Country page

Autriche

OECD Country Note
Interactive country profiles
National Report: Vol I / Vol II
Kompetenzen von Erwachsenen. Zu wenig Resonanz auf PIAAC?
Country page

France

OECD Country Note
Interactive country profiles
National Report
 
Country page

 

Pologne

Interactive country profiles
National Report
 
Country page

Belgique (Flandre)

OECD Country Note
Interactive country profiles
National Report
Country page

Grèce

OECD Country Note
National Report
Country page

République slovaque

Interactive country profiles
National Report (ENG) / (SLK) / (HUN)
Country page

Canada

Interactive country profiles
National Report (ENG / FR
Country page

Indonésie

OECD Country Note
National Report
Country page

République tchèque

Interactive country profiles
National Report
Country page

Chili

OECD Country Note
National Report
Country page

Irlande

Interactive country profiles
National Report
Country page

Royaume-Uni (Angleterre/Irlande du Nord)

OECD Country Note
Interactive country profiles
Report on England (Appendices)
Report on Northern Ireland (Appendices)
Young adults
Young adults' improvement over time
Low skills impact on employment

Corée (République de)

Interactive country profiles
National Report
Country page

Israël

OECD Country Note
National Report
Country page

Singapour

OECD Country Note
National Report
Country page

Danemark

Interactive country profiles
National Report  
Country page

Italie

OECD Country Note in Italian
Interactive country profiles
National Report 
Country page

Slovénie

OECD Country Note
National Report
Country page

Estonie

Interactive country profiles
National Report 
Country page

Japon

OECD Country Note in English / in Japanese
Interactive country profiles
Country page

Suède

OECD Country Note
Interactive country profiles
National Report
Country Page

Etats-Unis

Time for the US to Reskill? What the Survey of Adult Skills Says

OECD Country Note
Interactive country profiles
National Report
 
Country page

Lituanie

OECD Country Note
National Report
Country page

Turquie

OECD Country Note
National Report
Country page

Espagne

OECD Country Note in English / in Spanish
Interactive country profiles
National Report: Vol I / Vol II
Country page

 

 

 

Norvège

OECD Country Note
Interactive country profiles
National Report / Statistics

Union européenne

Note prepared by the EC

 

Mardi 06 décembre 2016 @ 10:58:28 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans C'est officiel

DES COLLÉGIENS CONNECTÉS POUR MIEUX APPRENDRE

pourquoilenumerique-TEC2016.jpg

UN COLLÈGE NUMÉRIQUE, POURQUOI ?

Améliorer les conditions d’apprentissage
L’enseignement par le numérique permet de diversifier et d’individualiser les méthodes d’apprentissage qui deviennent plus attractives, interactives et donnent envie aux élèves de s’impliquer davantage. Grâce aux outils numériques, les enseignants peuvent aussi facilement adapter le rythme d’apprentissage des élèves et mieux suivre leur progression.

Maîtriser des compétences pour la vie professionnelle
À partir de la rentrée 2016, les collégiens seront formés aux bases de la programmation et à l’algorithmique afin de développer leurs compétences dans le domaine informatique. Ces compétences seront un atout pour leur vie professionnelle future. Les nouveaux programmes préparent les élèves au monde numérique d’aujourd’hui et de demain.

Préparer les futurs citoyens responsables
Les nouveaux programmes visent aussi à développer l’esprit critique des élèves et à leur donner les clés nécessaires pour maîtriser les nouveaux modes de communication et utiliser de manière responsable les nouveaux médias, dont Internet. C’est pourquoi, les élèves sont formés aux enjeux de sécurité numérique, de fiabilité des sources et de l’information, de citoyenneté et à une utilisation du numérique respectueuse d’autrui.

Faire du collège un acteur de son territoire
Incubateurs des nouveaux modes d’apprentissage pour favoriser la réussite des élèves, les collèges numériques sont des acteurs à part entière du développement local. Ils communiquent entre eux, avec les écoles primaires et lycées des bassins d’éducation dont ils font partie. Pour bâtir leur projet d’établissement, ils interagissent avec les associations de parents d’élèves mais aussi les associations culturelles, sportives, sociales et sanitaires de la communauté éducative locale, et participent aux projets éducatifs territoriaux des départements et des communes pour transformer tous les territoires urbains, ruraux et de montagne en territoires apprenants.

Consultez également l’infographie « Pourquoi faire le choix du numérique »

COMMENT EST ÉQUIPÉ VOTRE ENFANT ?

Selon le choix de l’équipe pédagogique et du département, votre enfant va disposer soit d’un « équipement individuel mobile » (une tablette ou plus rarement un ordinateur portable qu’il pourra ramener à la maison), soit de l’installation d’une « classe mobile » dans son collège pour un usage collectif. Les modalités d’utilisation de ces équipements sont définies par votre établissement et le conseil départemental. Quelle que soit la solution mise en place, l’état garantit le financement de l’équipement à hauteur de 50 % sur l’ensemble du territoire.

L’ensemble des équipements sera mis à disposition des élèves et leurs enseignants progressivement à partir de la rentrée 2016. Chaque tablette et ordinateur portable disposera des ressources pédagogiques nécessaires à votre enfant pour apprendre, s’exercer et réviser dans un environnement numérique sécurisé.

DES CONTENUS ET DES SERVICES PLUS RICHES POUR APPRENDRE DEPUIS SA TABLETTE OU ORDINATEUR PORTABLE

infogordi-TEC2016.jpg

UNE OFFRE DE NOUVELLES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

Un large choix de nouvelles ressources numériques pédagogiques et applications mobiles a été conçu pour accompagner la mise en place des nouveaux programmes la rentrée 2016. Disponibles en français, mathématiques, histoire-géographie, sciences et langues vivantes étrangères, ces ressources sont proposées gratuitement aux élèves et aux enseignants du CM1 à la 3e.

Consulter la banque de ressources pédagogiques

COMMENT ACCOMPAGNER VOTRE ENFANT ?

L’utilisation du numérique est une responsabilité partagée entre les familles, l’école et les conseils départementaux, en charge de l’équipement des collèges, qui demande une relation renforcée et de confiance entre tous ces acteurs.
Pour vous aider, des réunions d’information pourront être organisées par l’équipe éducative du collège et/ou votre conseil départemental au moment de l’arrivée des tablettes et au cours de l’année.
Dès à présent, vous trouverez dans ce guide les premières réponses à vos questions sur l’utilisation du numérique en classe et les outils qui accompagneront la scolarité de votre enfant. Certaines questions nécessitent parfois une réponse concertée au niveau local entre votre département et l’équipe enseignante, n’hésitez pas à vous rapprocher du chef d’établissement pour obtenir des compléments d’information.

Dimanche 04 décembre 2016 @ 11:53:53 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans C'est officiel

INTERNET : 10 CONSEILS CLÉS POUR ACCOMPAGNER VOTRE ENFANT

numerique accompagnez-votre-enfant-TEC2016.jpg

 

Cliquez pour télécharger : College_numerique_guide_parents.pdf

VEILLEZ À CE QUE VOTRE ENFANT UTILISE SON ÉQUIPEMENT DANS UNE PIÈCE COMMUNE PLUTÔT QUE DANS SA CHAMBRE

Cela vous permet de garder un œil sur ce qu’il fait et de favoriser le dialogue. Le soir, il est préférable de ranger la tablette ou le téléphone mobile loin de la chambre pour éviter que votre enfant s’endorme avec.

DISCUTEZ ET ÉCHANGEZ AVEC VOTRE ENFANT

Le dialogue est essentiel pour sensibiliser efficacement votre enfant aux risques liés à un mauvais usage d’Internet et lui faire prendre de bonnes habitudes dès le départ. Incitez-le à partager avec vous ses expériences sur le Net, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. En instaurant un climat de dialogue, il sera plus à l’aise pour en parler.

FIXEZ LE TEMPS GLOBAL PASSÉ DEVANT LES ÉCRANS

Tablette, télé, console de jeux, smartphone, ordinateur… Des règles doivent être mises en place très tôt et il est indispensable de toujours s’y tenir. Bien sûr ces règles évolueront avec le temps en fonction de son âge.

RÉSEAUX SOCIAUX : SOYEZ ATTENTIFS AUX RÈGLES D’ÂGE POUR L’INSCRIPTION

Les réseaux sociaux ne sont autorisés qu’à partir de 13 ans. Ils occupent une place grandissante dans la vie des jeunes mais il faut éviter que cela prenne le dessus sur le reste.

PENSEZ À CRÉER UNE SESSION UTILISATEUR POUR CHAQUE MEMBRE DE LA FAMILLE SUR VOTRE ORDINATEUR

Dans la mesure où ce que l’on fait sur son ordinateur est consultable dans l’historique de navigation, et que toute navigation influence directement les publicités, sollicitations et résultats de requêtes, il est essentiel que chacun ait son propre espace.

INSTALLEZ UN LOGICIEL DE CONTRÔLE PARENTAL

Cela permet d’éviter que votre enfant soit exposé à des contenus choquants et de contrôler ses temps de connexion. C’est simple à installer et généralement ce logiciel est offert gratuitement par votre fournisseur d’accès à Internet. Mais n’oubliez pas que ces outils ne peuvent en aucun cas « remplacer » votre vigilance.

SI MALGRÉ TOUT VOTRE ENFANT EST EXPOSÉ À DES CONTENUS INAPPROPRIÉS, DEMANDEZ-LUI DE VOUS EN PARLER SYSTÉMATIQUEMENT

Signalez tout site qui vous paraîtrait illégal à www.internet-signalement.gouv.fr

PROPOSEZ À VOTRE ENFANT DES OUTILS ET CONTENUS ADAPTÉS À SON ÂGE

Par exemple, pour les moteurs de recherche, pensez à qwant junior (de 6 à 13 ans) pour l’accès à des contenus plus appropriés pour votre enfant.

APPRENEZ À VOTRE ENFANT DES RÈGLES SIMPLES

Ne jamais communiquer d’informations personnelles (nom, adresse, téléphone, âge, photo…) sur Internet, faire attention à ce qu’il publie et montre de lui et des autres car leur diffusion est incontrôlable, et nécessite l’accord des intéressés.

CYBERHARCÈLEMENT : 3020, UN NUMÉRO VERT POUR LES FAMILLES.

Il est important d’aborder ce sujet avec votre enfant et de l’encourager à vous en parler si cela devait arriver.
Pour lutter contre toute forme de harcèlement, le ministère de l’Éducation nationale a mis en place une plateforme téléphonique, accessible aux enfants – victimes ou témoins –, parents et professionnels : le numéro vert 3020 « Non au harcèlement », ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 18 h (sauf les jours fériés) pour accompagner et conseiller les familles.

Pour aller plus loin, consultez le site : www.internetsanscrainte.fr

CONSULTEZ LE GUIDE PRATIQUE « ACCOMPAGNEZ VOTRE ENFANT »

Vendredi 02 décembre 2016 @ 12:18:09 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Nouvelles du monde

[TV] semaine du 3 au 9 décembre 2016

Samedi 3 décembre à 13h30 sur ARTE "Futuremag"
Samedi 3 décembre à 16h10 sur France 5 "Solar Impulse, l'impossible tour du monde - 2016"
Samedi 3 décembre à 22h25 sur ARTE "L'histoire de l'évolution des minéraux- 2016"
RADIO Dimanche 4 décembre à 17h00 sur France Culture "Rue des écoles"
Mercredi 7 décembre à 20h45 sur France 5 "Bâtir toujours plus haut - 2016"

Et tous les jours sur ARTE : "X:enius"
Sans oublier le site TV   http://www.lesite.tv

Mardi 29 novembre 2016 @ 23:40:27 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Nouvelles du monde

RAIFFET : Réseau Africain des Institutions de Formation de Formateurs de l’Enseignement Technique

RAIFFET--TEC2016.jpg

https://raiffet.org

Le secteur de l’enseignement technique et professionnel en Afrique est en pleine expansion. Pour poursuivre son développement harmonieux, il doit mettre en œuvre une politique appropriée: la mise en place de réseau constitue un moyen d’offrir aux acteurs (formateurs, étudiants, administrateurs) une formation et un environnement propices au développement de leurs compétences, à l’adaptation aux contextes national, régional et international. Cette politique doit également permettre de faire correspondre les activités de formation, de recherche et de service aux besoins des collectivités, de la société africaine d’aujourd’hui et de demain et aux impératifs de la solidarité et de la coopération internationale. C’est dans cette perspective que l’ENSET et d’autres institutions africaines homologues ont mis en place le Réseau Africain des Institutions de Formation de Formateurs de l’Enseignement Technique (RAIFFET). Le RAIFFET a pour mission de promouvoir la coopération et la solidarité entre les institutions oeuvrant pour la formation des formateurs dans l’enseignement technique et professionnel, en vue de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement, de la professionnalisation, du développement des compétences et de la recherche. Il vise comme objectifs :

  • Créer un espace d’échange d’informations scientifiques,
  • Techniques et technologiques, de relation, de collaboration et d’actions communes entre les établissements de formation de formateurs de l’enseignement technique et professionnel en Afrique et dans le monde ;
  • Développer les capacités institutionnelles nationales et régionales pour promouvoir des pôles d’excellences régionaux dans les institutions membres du réseau dans le secteur de l’enseignement technique et professionnel ;
  • Contribuer au développement de la recherche en éducation/formation par l’accroissement des échanges d’informations scientifiques, l’élaboration des outils de formation et d’évaluation ;
  • Favoriser la diffusion des informations et pratiques de communication utiles à la prise de décision pour orienter les politiques d’éducation et de formation dans les secteurs de l’enseignement technique et professionnel et de la formation de formateurs.

Le réseau fonctionne avec les trois organes suivants :

  • Le Comité de pilotage ;
  • Le Conseil scientifique ;
  • La Cellule Opérationnelle et Stratégique.

Dynamique #RAIFFET2014

Une dynamique nouvelle actée par plusieurs décisions importantes a clos l’assemblée générale du RAIFFET 2014. Elle permettra une efficience plus grande pour un réseau en pleine expansion et devenir.

Les résolutions 2014 du RAIFFET :

  1. Créer une section locale par pays
  2. Créer des groupes d’intérêts scientifiques (4)
  3. Dynamisser l’espace temps inter-conférence
  4. Améliorer l’applicabilité des recherches.
  5. Créer un lien direct entre Recherche et Société
  6. Proposer des thèses et accompagner les docteurs après la thèse
  7. Représentation de chaque groupe de pays dans chaque Pôle
  8. Créer une revue indexée
  9. Dynamiser les réponses aux appels d’offre et les appels avec sou@en financier

Télécharger les résolutions.

Actions et Formations

Le Réseau Africain des Institutions de Formation de Formateurs de l’Enseignement Technique a depuis sa création organisé plusieurs manifestations scientifiques à savoir : des colloques, des séminaires et des conférences.

Il a aussi mené plusieurs autres actions allant dans le sens de la promotion, la valorisation et le développement de la recherche en éducation technologique et professionnelle. Mais aussi dans le renforcement des capacités de la formation des formateurs de l’enseignement technique et professionnelle en Afrique.

A son actif, le RAIFFET a déjà mené plusieurs actions dont les principales sont :

  • Organisation de Colloques Internationaux avec publication des actes : Libreville en 2005, Tunis en 2008, Dakar en 2011, Marrakech en 2014.
  • Organisation de Séminaires : Rabat en juillet 2009, Dakar en 2010.
  • Appui aux institutions et soutien aux jeunes chercheurs.
  • Promotion de l’enseignement technologique dans les établissements secondaires Africains.
  • Organisation de séminaires sur l’intégration des NTIC au service de la formation des formateurs (enjeux et perspectives).
  • Rapprochement des curriculums de formation technologique des pays de l’ouest et du Centre de l’Afrique.

Riche d’un potentiel d’universitaires de haut niveau, complété par des professionnels experts reconnus dans leur domaine, le Raiffet propose des interventions d’expertises, d’audits et de formations de très grande qualité.

  • Actions de formation menées par le Réseau Raiffet
  • Création du Schéma directeur pour l’enseignement supérieur gabonais en 2010
  • Mission d’expertise : reconstruction du système éducatif gabonais en 2010
  • Rédaction d’une proposition de loi d’orientation de l’éducation au Gabon en 2010
  • Proposition d’action : Création d’une Université d’éducation au Gabon en 2010
  • Formation à la Maintenance industrielle faite en 2012 – 2013 pour les cadres de la SEEG, responsables d’unités de production au Gabon.
  • Renforcement des capacités du capital humain de l’ITO en 2014.
  • Renforcement des capacités par la création d’un pôle d’expertise. Formation à venir en 2014 – 2015 pour les cadres du Ministère du Pétrole.

Lundi 28 novembre 2016 @ 11:59:11 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans C'est officiel

Digiposte+ : Signature d’un partenariat entre le Ministère de l’éducation nationale et Le Groupe La Poste

digiposte+-TEC2016.jpg

http://www.laposte.fr/particulier/digiposte/digiposte-centralisez-classez-et-retrouvez-vos-documents

Le 17 novembre, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et Nathalie Collin, Directrice-générale adjointe du Groupe La Poste en charge du numérique et de la communication ont signé un partenariat afin de mettre à la disposition des étudiants et des élèves un compte Digiposte + garantissant le stockage sécurisé, pérenne et gratuit de l’attestation numérique de leur Baccalauréat.

Ce service sera offert début janvier avec la mise à disposition par le Ministère de l’éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche des attestations numériques du diplôme du Baccalauréat (professionnel, général ou technologique) via le portail www.diplome.gouv.fr.

La Poste, proposera gratuitement aux diplômés du baccalauréat un dispositif garantissant une conservation sécurisée et pérenne des attestations de diplômes numériques mais aussi un accès du bachelier à un univers d’usages autour de la gestion de sa vie administrative.

Après s’être connecté et authentifié sur www.diplome.gouv.fr, le diplômé viendra récupérer sa version numérique de l’attestation de son Baccalauréat, sous la forme d’un document au format PDF.

Il lui se sera proposé de visualiser et d’accéder à son attestation de diplôme dans son coffre-fort numérique Digiposte +.

Les futurs diplômés choisissant Digiposte + bénéficieront d’un dispositif leur permettant d’accéder, depuis l’appareil de leur choix (ordinateur, smartphone ou tablette), de façon sécurisée et pérenne, aux attestations de diplôme numériques (Baccalauréat, BEP…,) et à terme à d’autres attestations de réussite (JDC, ASSR, B2i…).

Digiposte +, véritable assistant numérique, donne également au diplômé un accès à un univers d’usages et de services autour de la gestion de sa vie administrative.

Digiposte + : l’assistant NUMERIQUE qui simplifie LA VIE

Digiposte +, est un assistant administratif et personnel permettant, outre la gestion et le stockage de documents, la gestion de la vie administrative. Capable d’interprétations, de conseils et d’actions, Digiposte + sera un véritable assistant personnel au quotidien ; il ira chercher les documents dématérialisés (factures, attestations, relevés bancaires…) sur Internet pour les classer, les indexer, les mettre à jour intelligemment et pourra alerter sur les échéances à venir.

Digiposte + est une application mobile qui permet d’importer, classer dans des dossiers et stocker automatiquement les documents importants dans la limite de 5 Go et de 5 collecteurs.

Très ergonomique, Digiposte + est organisée autour de 3 dossiers principaux (mes documents, mes démarches et mes organismes) et de plusieurs univers.

Au moment de son lancement, l’application en comprend deux : « ma famille » et « mes biens ». « Ma famille », bâti comme un réseau neuronal, permet de partager très simplement des documents avec ses proches sans limite de durée.

Ces univers seront rapidement rejoints par « mon travail » et « ma voiture ». De nouvelles verticales seront, par la suite, proposées régulièrement.

Un véritable e-assistant administratif et personnel

L’application accompagne chaque utilisateur dans la réalisation de ses démarches administratives (renouvellement de pièces d’identité, inscription sur les listes électorales…). Elle indique la liste des documents indispensables mais surtout les regroupe et les met automatiquement à jour au sein d’un même dossier.

Les documents (factures, relevés, attestations…) sont importés automatiquement. Digiposte + va directement les chercher sur le Web, après consentement de l’utilisateur. Ainsi, seuls les justificatifs les plus récents sont sélectionnés lors de la constitution d’un dossier (location immobilière, inscription à un club de sport, mariage, etc.)

Digiposte + est capable de gérer les échéances et rappeler la fin de validité des documents.

Il invite à prendre de bonnes initiatives comme prendre une photographie des biens de valeurs, pour la ranger avec les factures et garanties correspondantes.

Et dès 2017, pour plus d’intuitivité et d’interactivité, l’application embarquera des technologies d’intelligence artificielle.

Dans un avenir proche, l’application reposera sur des technologies de machine learning et deviendra véritablement « intelligente ». L’e-assistant sera ainsi capable d’anticipation, de suivi de remboursements, de data visualisation, d’interprétation de documents, etc. A titre d’exemple, des rappels pour effectuer le contrôle technique de son véhicule, pour le renouvellement d’un passeport arrivant à échéance avec les pièces à fournir, pour une échéance pour dénonciation d’un abonnement…

Sécurité, contrôle des données

Les utilisateurs de Digiposte + contrôlent et gèrent eux-mêmes leurs données personnelles et les autorisations de partage.

Les envois de documents sont sécurisés lors des partages comme lors de leur récupération.

La protection et l’accessibilité des informations personnelles sont garanties par leur conservation en France, pour une durée de 60 ans, dans le coffre-fort numérique de La Poste, Digiposte.

Digiposte + vous aide :

  • Vos factures, justificatifs de domicile ou encore vos garanties sont automatiquement collectés et conservés en toute sécurité́.
  • Vous pouvez ajouter tous types de documents en les prenant simplement en photo grâce à votre mobile.
  • Bulletins de salaire, contrats, diplômes… Digiposte + vous permet de classer et de retrouver tous vos documents facilement, où que vous soyez !

Récupérez et organisez automatiquement les factures et relevés de plus de 300 organismes disponibles : EDF, Amazon, Free, impots.gouv.fr, Orange, Darty, SFR, La Banque Postale, Télépéage, Air France, Pole Emploi, SFR, Canal+, Pajemploi, BNP Paribas, Uber, Fnac, Voyage-sncf, Total… 

Digiposte + vous accompagne :

• Dans la gestion de votre vie administrative. Pour préparer votre retraite, constituer votre dossier de location d’appartement ou encore renouveler votre carte d’identité !
• Dans l’organisation de votre quotidien et de vos évènements importants
(biens, vie de famille...) ;
• Dans le partage de vos documents et de vos dossiers en toute sécurité, avec votre famille ou avec des tiers.

Digiposte + vous alerte :

  • Lorsque vous devez envoyer votre dossier d’inscription au cours de sport
  • Lorsque vous devez déclarer vos impôts,
  • Lorsque vous devez effectuer le contrôle technique de votre véhicule...
  • Lors de la réception de documents importants

À chaque étape de votre vie quotidienne, Digiposte + vous aide, vous accompagne et vous alerte.

Vendredi 25 novembre 2016 @ 12:08:29 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans C'est officiel

LSU, Livret Scolaire Unifié de la scolarité obligatoire

05_rentree_infographie_livretscolaire_617884.jpg

http://eduscol.education.fr/cid104511/le-livret-scolaire.html 

Les livrets scolaires de l'école élémentaire et du collège évoluent à compter de la rentrée scolaire 2016 pour ne plus former qu'un livret scolaire commun pour la scolarité obligatoire. Les éléments constitutifs du livret sont numérisés dans une application informatique nationale dénommée "livret scolaire unique du CP à la troisième".

Le contenu du livret scolaire

En cours de scolarité à l'école et au collège, le livret scolaire d'un élève regroupe :

  • les bilans de fin des cycles précédents
  • en première année d'un cycle, les bilans périodiques du cycle précédent ;
  • les bilans périodiques du cycle en cours ;
  • les attestations déjà obtenues : PSC1ASSR 1 et 2, AER, attestation scolaire "savoir-nager" (ASSN).

Bilans périodiques des acquis et des progrès de l'élève

Les bilans périodiques portent sur les acquis et les progrès de l'élève, les éléments du programme travaillés, les parcours éducatifs, les éventuelles modalités spécifiques d'accompagnement mises en place, au collège les enseignements complémentaires et des éléments de vie scolaire.

Ces bilans sont accompagnés d'une annexe de correspondance pour faciliter le dialogue avec les familles.

Les bilans de fin de cycle

Les bilans de fin de cycle comprennent une évaluation du niveau de maîtrise des 8 composantes suivantes du socle commun :

  • les 4 objectifs de connaissances et de compétences du premier domaine ;
  • les 4 autres domaines.

Ces bilans comportent également une appréciation sur les acquis scolaires du cycle, et, le cas échéant, des conseils pour le cycle suivant.

Le niveau de maîtrise du socle commun peut également être évalué en cours de cycle.

Le contenu des bilans pour les collèges est détaillé dans la page "Des bulletins aux bilans"

L'application "livret scolaire unique du CP à la troisième"

Les éléments constitutifs du livret scolaire peuvent être établis avec différents outils. Néanmoins en cas de changement d'établissement le livret est obligatoirement transmis au nouvel établissement par le biais d'une application nationale de suivi de la scolarité, appelée "livret scolaire unique du CP à la troisième", ou livret scolaire unique numérique.

Cette application est aussi la seule source de transmission des éléments du livret pris en compte pour l'attribution du DNB et pour les choix d'affectation des élèves.

Fiches techniques pour l'application "livret scolaire unique du CP à la troisième"

Afin de mettre en perspective les enjeux du « livret scolaire unique du CP à la troisième » et de faciliter la prise en main par les utilisateurs, des fiches techniques synthétiques à destination des inspecteurs de l'éducation nationale, des chefs d'établissement, des professeurs de collège, des directeurs et professeurs des écoles, sont mises à disposition. Chaque fiche rappelle les objectifs et les contenus de l'application, propose un aperçu des tâches selon l'acteur désigné et renvoie vers les ressources disponibles.

Fiches techniques pour le livret scolaire unique

 

Tutoriels pour l'application "livret scolaire unique du CP à la troisième"

Les vidéos et fiches qui suivent détaillent les procédures de connexion au livret, de paramétrage des périodes et des positionnements, de synchronisation avec la base élève ; sont également abordées les saisies des éléments travaillés et des divers acquis, relativement aux programmes et aux parcours, puis un travail plus global sur les bilans : édition, verrouillage, historique, transfert inter-académique.

Plus spécifiquement pour les collèges, l'import depuis des applications tierces, le paramétrage et la saisie dans le cadre des enseignements complémentaires ainsi que l'utilisation en conseil de classe sont explicités.

Tutoriels du livret scolaire unique à l'école et au collège

Guide d'utilisation à imprimer Télécharger le guide d'utilisation commun aux écoles et aux collèges au format pdf.

Tutoriel école Retrouver les tutoriels vidéo pour les écoles sur le Dailymotion éduscol 

Turoriel collège Retrouvez les tutoriels vidéo pour les collèges sur le Dailymotion éduscol 

Mercredi 23 novembre 2016 @ 13:22:30 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Temps : 0.2264 seconde(s)