[TÉC#lemoteur] effectue des recherches sur les sites des : Académies ÉSPÉ Fournisseurs Professeurs

Rechercher dans C'est officiel

Investissements d'Avenir : 22 projets lauréats de l'action "e-fran" pour le développement de territoires éducatifs d'innovation numérique

eFran-TEC2016.jpg

http://www.dailymotion.com/video/x38ngd2_l-appel-a-projets-e-fran-un-investissement-d-avenir-pour-l-ecole-de-demain_school

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche, Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au Numérique, Louis Schweitzer, commissaire général à l'Investissement, Pierre-René Lemas, directeur général du groupe Caisse des Dépôts et Jean-Marc Monteil, chargé d'une mission interministérielle sur le numérique éducatif, félicitent les 22 projets lauréats de l'appel à projets "e-FRAN".

Personnalisation des apprentissages, développement du travail collaboratif, accès instantané à une multitude de ressources, apprentissage par le jeu... autant d'opportunités offertes par le numérique qui nous invitent à interroger les pratiques d'enseignement et d'apprentissage. Ainsi, dans un contexte où le numérique est omniprésent, l'appel à projet e-FRAN doit contribuer à identifier les effets, positifs et négatifs, de l'utilisation du numérique dans les pratiques d'enseignement et d'apprentissage, afin d'enrichir le clavier de réponses de l'enseignant pour augmenter sa liberté de praticien. 

Les projets e-FRAN expérimentent de nouvelles manières d'enseigner et d'apprendre, à partir de dispositifs pédagogiques et numériques innovants dans un cadre scientifique rigoureux. Déployés à l'échelle des territoires, ces projets qui sont de nature à transformer l'École, ont pour ambition de produire des repères et des méthodes pour agir et de les diffuser largement.

Conçue dans le cadre de la mission interministérielle confiée au recteur Monteil, l'action e-FRAN est financée par le Programme d'investissements d'avenir et opérée par la Caisse des Dépôts. Suite au lancement de l'appel à projets en octobre 2015, 105 candidatures, mobilisant plus de 1900 partenaires, ont été déposées et soumises à un jury indépendant présidé par M. Pierre Tambourin, directeur de Génopole. Composé de représentants du monde de l'éducation, de la recherche et de l'entreprise, le jury a valorisé le caractère innovant et ambitieux des projets candidats, leur rigueur scientifique, la qualité de leur gouvernance et leur potentiel en termes d'impact et d'effet d'exemplarité.

Au terme des deux vagues de sélection organisées en 2016, ce sont 22 projets lauréats qui bénéficieront d'un soutien financier du PIA à hauteur de 19,5M€, auxquels s'ajouteront les financements apportés par les partenaires.

Déployés dans plus de 300 écoles, collèges et lycées, ces projets mobilisent 25 établissements d'enseignement supérieur, 58 unités de recherche, 20 entreprises dont de nombreuses Start-Up, 12 associations et 24 collectivités territoriales. Les trente doctorants formés dans ce cadre permettront de renforcer notre potentiel scientifique en matière de numérique éducatif, mais aussi d'enrichir la formation initiale et continue des enseignants avec 10 ESPE partenaires impliquées aux côtés des cadres territoriaux de l'éducation nationale.

Enseigner la pensée informatique en lien avec les mathématiques, diversifier les contextes d'apprentissage dans un système de tutorat intelligent, promouvoir l'apprentissage collaboratif grâce aux interfaces tangibles et augmentées, expérimenter l'approche par projet via la conception 3D, développer et tester un logiciel open source pour l'apprentissage ludique des fondamentaux en maternelle, ces quelques exemples attestent de la diversité des 22 projets lauréats. Des projets qui traduisent l'étendue du champ couvert par e-Fran et donnent la mesure des exigences éducatives à satisfaire pour l'avenir de notre pays et l'accomplissement scolaire de ses enfants.

Liste des projets lauréats de l'appel à projet e-FRAN :

1. ACTIF porté par le GIP "Formation de l'académie de Rennes" 
2. ARABESC porté par le Laboratoire de Neurosciences Cognitives (Aix-Marseille Université & CNRS) 
3. AREN porté par l'Université de Montpellier 
4. DIMEDD porté par le Laboratoire Cognition, Langues, Langage & Ergonomie (Université de Toulouse - Jean Jaurès & CNRS) 
5. DYSAPP porté par la Maison des Sciences de l'Homme et de la Société (Université de Poitiers & CNRS) 
6. e-P3C porté par le Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (Université Blaise Pascal & CNRS) 
7. e-TAC porté par l'Université de Lorraine 
8. EXAPP_3D porté par l'Institut Supérieur de Mécanique de Paris 
9. EXPIRE porté par l'Université Grenoble-Alpes 
10. FLUENCE porté par la Délégation Alpes du CNRS 
11. IDEE porté par le GIP « Formation de l'académie de Rennes » 
12. LEMON porté par le Laboratoire de Psychologie Cognitive (Aix-Marseille Université & CNRS) 
13. Les Savanturiers du Numérique porté par l'association "Science, Créativité, Interdisciplinarité, Recherche & Education" (SCIRE) 
14. LINUMEN porté par l'Université de Lorraine 
15. LudiMoodle porté par l'Université de Lyon 
16. LUDO porté par l'Unité de NeuroImagerie Cognitive (INSERM-CEA, NeuroSpin) 
17. METAL porté par l'Université de Lorraine 
18. Parcours connectés porté par l'association SynLab 
19. PERSEVERONS porté par l'Espé d'Aquitaine (Université de Bordeaux) 
20. SILVA NUMERICA porté par l'EPLEFPA de Besançon 
21. TAO porté par l'Université Paris-Est Créteil 
22. Un territoire calculant en Bourgogne porté par la Direction Territoriale Bourgogne Franche-Comté du Réseau Canopé

Samedi 24 septembre 2016 @ 11:46:45 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans La veille

Qui est l'ARCEP ? Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

 

arcep-TEC2016.jpg

 

http://www.arcep.fr/

UN COLLÈGE COMPOSÉ DE SEPT MEMBRES

Présentation


Pour que la régulation soit équitable, il faut qu’elle soit assurée en toute indépendance à l’égard des différents opérateurs présents sur le marché. 

L’indépendance du régulateur est assurée par le mode de désignation des membres qui composent le Collège de l’Autorité. L'ARCEP est composée d'un Collège de sept membres : trois d'entre eux sont désignés par le Président de la République et les quatre autres, respectivement, par le Président de l'Assemblée Nationale et le Président du Sénat.

Le Président de l'Autorité est nommé par le Président de la République, sur proposition du Premier ministre. Depuis la loi du 5 mars 2007 relative à la télévision du futur, cette nomination intervient après avis des commissions parlementaires compétentes (Commission des affaires économiques, de l’environnement et du territoire pour l'Assemblée nationale et Commission des affaires économiques pour le Sénat).

 


Les membres du collège ne sont pas révocables, leur mandat de six ans n'est pas renouvelable et leur fonction est incompatible avec toute autre activité professionnelle, tout mandat électif national ou tout autre emploi public. Une charte de déontologie, adoptée en 2007 par l'ARCEP, s'applique aux membres de l'Autorité. Par ailleurs, depuis la loi n° 2013-907 relative à la transparence de la vie publique du 11 octobre 2013, les membres de l'ARCEP sont soumis à des obligations de déclaration de situation patrimoniale et de déclaration d'intérêts. 

Le Président et les membres du Collège 

 Les trois membres nommés par le Président de la République sont :

. en qualité de PRESIDENT (sur proposition du Premier ministre et après avis des commissions parlementaires compétentes) :Sébastien SORIANO, ingénieur en chef des Mines, nommé par décret du Président de la République en date du 14 janvier 2015.

Sébastien SORIANO remplace Jean-Ludovic SILICANI, conseiller d'Etat, dont le mandat (8 mai 2009 - 3 janvier 2015) est arrivé à son terme. J-L. Silicani avait été nommé le 8 mai 2009 pour succéder à Jean-Claude MALLET, démissionnaire le 29 avril 2009 pour des raisons personnelles et de santé. Nommé Président de l'Autorité le 31 décembre 2008, celui-ci avait lui même succédé, le 4 janvier 2009, à Paul CHAMPSAUR, inspecteur général de l'INSEE, qui avait lui même remplacé Jean-Michel HUBERT, ingénieur général des télécommunications, le 6 janvier 2003.

 

. en qualité de MEMBRES :  

Marie-Laure DENIS, conseiller d'Etat, nommée le 7 janvier 2011, en remplacement de Edouard BRIDOUX, professeur des universités, dont le mandat était arrivé à expiration. 

Philippe DISTLER, ingénieur général des Mines, nommé le 29 janvier 2013, en remplacement de Jérôme COUTANT, dont le mandat était arrivé à expiration.


 Les deux membres nommés par le Président du Sénat sont :

Françoise BENHAMOU, agrégée de sciences sociales et agrégée de sciences économiques, nommée le 1er janvier 2012 en remplacement de Nicolas CURIEN, dont le mandat était arrivé à son terme.

Pierre-Jean BENGHOZI, directeur de recherche au CNRS, nommé le 9 janvier 2013 pour succéder à Denis RAPONE, dont le mandat était arrivé à expiration.

 Les deux membres nommés par le Président de l'Assemblée Nationale sont :

Martine LOMBARD, agrégée de droit, professeure des universités, spécialiste du droit de la régulation économique, nommée le 7 janvier 2015 pour succéder à Daniel-Georges COURTOIS, dont le mandat est arrivé à son terme.

Jacques STERN, docteur ès sciences, agrégé de mathématiques, médaille d'or du CNRS, nommé le 11 janvier 2012 en remplacement de Joëlle TOLEDANO, dont le mandat expirait fin décembre 2011. 


Ces sept membres forment le Collège de l’Autorité. Celui-ci définit les grandes orientations, adopte les décisions et les avis qui fondent l’action générale de l’Autorité.

 

Fonctionnement

A la suite de l'invalidation - à l'occasion d'une question prioritaire de constitutionnalité - par le Conseil Constitutionnel des dispositions législatives attribuant à l'ARCEP des pouvoirs de sanction dans le secteur des communications électroniques, le Gouvernement a rétabli et sécurisé ces pouvoirs dans les secteurs des postes et des communications électroniques par ordonnance adoptée le 12 mars 2014.

Depuis mars 2014, conformément aux dispositions de l'article L. 130 du code des postes et des communications électroniques (CPCE), trois formations distinctes exercent désormais les différentes compétences de l'Autorité :

- la formation plénière, composée de sept membres, délibère sur l'ensemble des décisions et avis, à l'exception des décisions pour lesquelles la loi a expressément prévu que l'une ou l'autre des autres formations de l'Autorité était compétente (décisions adoptées au titre des articles L. 5-3, L. 5-4, L. 5-5, L.5-9, L. 32-4, L. 36-8 et L. 36-11 du CPCE) ;

- la formation de règlement des différends, de poursuite et d'instruction (formation " RDPI ") est composée de quatre membres, dont le président de l'Autorité. Elle statue sur les décisions en matière d'enquête et de règlement des différends ainsi que sur les décisions ayant trait à l'exercice des poursuites dans le cadre de la procédure de sanction - ouverture, mise en demeure, notification des griefs (décisions adoptées au titre des I et II de l'article L. 5-3, des articles L. 5-4, L. 5-5, L. 5 9, L. 32-4 et L. 36-8 et des I, II et IV de l'article L. 36-11 du CPCE) ;

- enfin, la formation restreinte, composée des trois membres les plus récemment nommés à l'Autorité, à l'exception du président, délibère sur les décisions de sanction ou de non-sanction (décisions adoptées au titre des III et V de l'article L. 5-3 et des III et VI de l'article L. 36-11 du CPCE).

Le décret qui précise les modalités de la procédure de sanction a été publié le 3 août 2014 au Journal officiel.

 

Les règles de fonctionnement de l'Autorité (notamment l'organisation des séances et la présentation des dossiers) ont été revues afin d'assurer leur conformité aux nouvelles dispositions législatives.

Jeudi 22 septembre 2016 @ 11:51:02 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Nouvelles du monde

[TV] semaine du 24 au 30 septembre 2016

Samedi 24 septembre à 13h30 sur ARTE "Futuremag"
RADIO Dimanche 25 septembre à 17h00 sur France Culture "Rue des écoles"
Mardi 27 septembre à 9h25 sur ARTE "Thorium, la face cachée du nucléaire - 2016"
Jeudi 29 septembre à 23h40 sur France 3 "L'étrange affaire des espions de Renault - 2016"


Et tous les jours sur ARTE : "X:enius"
Sans oublier le site TV   http://www.lesite.tv

Mardi 20 septembre 2016 @ 21:26:40 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Nouvelles du monde

[TV] semaine du 24 au 30 septembre 2016

Samedi 24 septembre à 13h30 sur ARTE "Futuremag"
RADIO Dimanche 25 septembre à 17h00 sur France Culture "Rue des écoles"
Mardi 27 septembre à 9h25 sur ARTE "Thorium, la face cachée du nucléaire - 2016"
Jeudi 22 septembre à 23h40 sur France 3 "L'étrange affaire des espions de Renault - 2016"


Et tous les jours sur ARTE : "X:enius"
Sans oublier le site TV   http://www.lesite.tv

Mardi 20 septembre 2016 @ 21:24:00 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans C'est officiel

120 PROJETS RETENUS DANS LE CADRE DE L’ÉTUDE DES PRATIQUES NUMÉRIQUES INTER-ACADÉMIQUES

TRAAM-2016-2017-TEC2016.jpg

 

http://eduscol.education.fr/cid105912/traam-2016-2017.html

Télécharger le livret des projets TraAM 2016-2017

120 projets ont été retenus à l'issue de l'appel à projets pour les TRAAM 2016-17. Les projets ont été organisés selon six thèmes transversaux qui permettront de produire une synthèse par thème avec des exexmples dans les disciplines. Les exemples de séquences pédagogiques sont publiés sur éduscol/Edu'base.

Présentation des six thèmes transversaux

Mise en œuvre d'enseignements interdisciplinaires avec le numérique

 Plusieurs disciplines, notamment les mathématiques et la technologie,  ont choisi de travailler sur la manière de mobiliser le numérique dans des apprentissages inter-disicplinaires.  Les démarches collaboratives,  de co-construction de savoirs, de partage de données, sont bien sûr particulièrement visées. La production dans des formats numériques permettra d'aborder toutes les compétences liées à la publication sur internet.

Mise en activité des élèves avec le numérique

Comment les équipes d'enseignants s'appuient-elles sur l'éco-système numérique (nouveaux services et ressources en particulier) pour mettre les élèves en activité ? A cet égard le développement/le recours de plus en plus développé à la « classe inversée » est intéressant. Il témoigne en effet de la recherche de modalités de travail plus actives pour que les élèves s'engagent dans le travail. La disponibilité du numérique (contenus, outils et services), permet une  répartition plus aisée entre le travail en classe, hors de la classe et de l'établissement. Comment les enseignants se saisissent-ils de ces possibilités ? Comment l'établissement, dans sa globalité s'organise-t-il pour améliorer les conditions de travail des élèves?

Différenciation et la continuité des apprentissages avec le numérique

"Le numérique favorise et facilite la différenciation". Les travaux académiques mutualisés s'attacheront à définir les conditions qui permettent de valider cette affirmation. Adaptation des supports (pour les élèves souffrant d'un handicap par exemple), variété des écrits, variété des productions des élèves... comment permettre des parcours d'apprentissage adaptés  aux caractéristiques de chacun mais également aider les élèves à  développer des stratégies personnelles pour "survivre en apprentissage" selon le type d'enseignant avec lequel il travaille. Les TraAM intègrent le 1er degré, ce qui permettra d'interroger les modalités de travail avec le numérique qui permettent la continuité des apprentissages au cycle 3.

Création numérique

Un sujet particulièrement ouvert qui permettra aux équipes pluri-disciplinaires engagées dans l'option ICN ou l'enseignement d'exploration en 2nd, dans les EPI, de montrer comment on engage des élèves dans un projet de création numérique. Les projets retenus mettent en lumière des projets très originaux et très "créatifs" !

Education aux médias et à l'information

Au coeur du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, des programmes des disciplines, de l'EMC, l'éducations aux médias et à l'information constitue pour la 3ème année un thème phare des TraAM. Si un groupe de travail mutualisé est  spécifiquement  consacré à l'EMI, l'EMI traverse également l'ensemble des groupes. Des  scénarios pédagogiques ont été produits et sont disponibles sur EDU'base dans toutes les disciplines. On signalera particulièrement la matrice EMI de l'académie de Toulouse, élaborée en 2014-15 dans le cadre des TraAM, ce document fait référence pour la mise en place d'un éducation aux médias concertée dans les établissements. 

Voir aussi le dossier EMI

Incidence du numérique sur les espaces et les temps d'apprentissage

La disponibilité du numérique (contenus, outils et services), permet une répartition plus aisée entre le travail en classe, hors de la classe et de l'établissement. Comment les enseignants se saisissent-ils de ces possibilités ? Comment l'établissement, dans sa globalité s'organise-t-il pour améliorer les conditions de travail des élèves? cette question intéresse tous les acteurs de l'Ecole et impacte les réflexions sur l'architecture et le mobilier.

Voir aussi le dossier Archicl@sse

Mardi 20 septembre 2016 @ 11:51:32 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Nouvelles du monde

Regards sur l'éducation 2016 Les indicateurs de l'OCDE

OCDE-éducation-2016-TEC2016.jpg

Téléchargez le rapport 

Publication de référence sur l’état de l’éducation dans le monde, Regards sur l’éducation fournit des données clés sur : les résultats des établissements d’enseignement ; l’impact de l’apprentissage dans les différents pays ; les ressources financières et humaines investies dans l’éducation ; l’accès, la participation et la progression au sein des systèmes d’éducation ; l’environnement d’apprentissage ; et l’organisation scolaire.

Cette édition 2016 présente de nouveaux indicateurs, notamment sur les taux de réussite des étudiants dans l’enseignement tertiaire et les chefs d’établissement. Elle offre également de nouvelles données tendancielles et analyses sur différents thèmes, dont : le salaire des enseignants ; les taux d’obtention d’un diplôme ; les dépenses d’éducation ; les taux de scolarisation ; les jeunes adultes sans emploi ne suivant ni études ni formation ; la taille des classes ; et le nombre d’heures d’enseignement. La publication analyse en outre les déséquilibres entre les sexes dans le domaine de l’éducation, ainsi que le profil des élèves/étudiants des filières professionnelles et de leurs diplômés.

Ce rapport couvre l’ensemble des 35 pays de l’OCDE ainsi qu’un certain nombre de pays partenaires (Afrique du Sud, Arabie saoudite, Argentine, Brésil, Chine, Colombie, Costa Rica, Fédération de Russie, Inde, Indonésie et Lituanie).

Cette édition inclut plus de 125 graphiques et 145 tableaux. Les fichiers Excel™ qui ont servi à leur création sont disponibles via les liens StatLinks fournis tout au long de la publication, corpus que vient compléter la Base de données statistique de l’OCDE sur l’éducation.

Les pays trouvent d’autres moyens que les fonds publics pour financer l’enseignement supérieur

Les pays de l’OCDE consacrent en moyenne 5.2 % de leur PIB au financement des établissements d’enseignement, de l’enseignement primaire à l’enseignement tertiaire, dépenses publiques et privées confondues. L’enseignement tertiaire, où les dépenses par étudiant sont les plus élevées, absorbe un tiers environ des dépenses totales. Le coût élevé de l’enseignement tertiaire s’explique par la rémunération plus élevée du personnel enseignant et par la prévalence des activités de recherche et développement.

Les pays sont de plus en plus nombreux à reporter une partie du coût de l’enseignement tertiaire sur les ménages pour épargner des budgets publics déjà très serrés. En moyenne, 30 % des dépenses des établissements d’enseignement tertiaire sont ainsi financées par des entités privées – un pourcentage nettement supérieur à celui qui s’observe aux niveaux inférieurs d’enseignement –, et deux tiers de ces dépenses sont à la charge des ménages, souvent sous la forme de frais de scolarité.

Conscients que des frais de scolarité élevés pourraient empêcher des individus qui en seraient capables d’entreprendre des études tertiaires, de nombreux gouvernements autorisent une différenciation des frais de scolarité. Les étudiants peuvent par exemple avoir à s’acquitter de frais de scolarité plus élevés s’ils fréquentent un établissement privé ou s’ils sont de nationalité étrangère, mais de frais de scolarité moins élevés s’ils suivent une formation tertiaire de cycle court. Pour aider les étudiants à financer les coûts directs et indirects de leurs études, de nombreux pays proposent également des bourses, des allocations ou des prêts d’études publics ou garantis par l’État, souvent à des conditions avantageuses. Au cours de la dernière décennie, de plus en plus d’étudiants en formation dans l’enseignement tertiaire ont contracté un prêt public ou garanti par l’État pour finir diplômés, mais endettés

Les déséquilibres persistent entre les sexes pendant et après les études

L’inversion de l’écart entre les sexes dans l’enseignement tertiaire – le fait que les femmes sont désormais majoritaires dans l’effectif diplômé de ce niveau – a fait l’objet d’études approfondies ces dernières années. Les femmes restent toutefois moins susceptibles de suivre et de réussir une formation aux niveaux supérieurs de l’enseignement tertiaire, par exemple un doctorat (ou formation équivalente).

Des différences de domaines d’études s’observent également entre les sexes. Les femmes restent ainsi sous‑représentées dans certains domaines, tels que les sciences et l’ingénierie, mais surreprésentées dans d’autres, tels que l’éducation et la santé. En 2014, trois fois plus d’hommes que de femmes ont obtenu un diplôme en ingénierie, et quatre fois plus de femmes que d’hommes en ont obtenu un dans le domaine de l’éducation.

Les déséquilibres hommes‑femmes qui s’observent dans les domaines d’études se retrouvent sur le marché du travail – et à terme dans les revenus. Ainsi, les diplômés en ingénierie gagnent en moyenne environ 10 % de plus que les diplômés de l’enseignement tertiaire tous domaines d’études confondus, mais les diplômés dans le domaine de l’enseignement et des sciences de l’éducation, 15 % de moins environ.

Un déséquilibre hommes‑femmes s’observe en outre dans le corps enseignant lui‑même. Le pourcentage d’enseignantes diminue avec le niveau d’enseignement, contrairement aux salaires des enseignants, qui augmentent avec le niveau d’enseignement. De plus, les femmes sont moins susceptibles de devenir chefs d’établissement, alors que ces derniers sont souvent recrutés dans le corps enseignant.

Les taux de scolarisation des immigrés sont inférieurs à tous les niveaux d’enseignement

Les systèmes d’éducation jouent un rôle majeur dans l’intégration des immigrés dans leur nouvelle communauté et sur le marché du travail de leur pays d’accueil. Les élèves issus de l’immigration qui ont été préscolarisés dans l’enseignement préprimaire ont par exemple obtenu 49 points de plus aux épreuves de compréhension de l’écrit du Programme international de l’OCDE pour le suivi des acquis des élèves (PISA) que ceux qui ne l’ont pas été. Cet écart représente l’équivalent d’une année de scolarité environ. Dans la plupart des pays, toutefois, les taux de préscolarisation sont nettement moins élevés chez les enfants issus de l’immigration que chez ceux qui ne le sont pas.

Le niveau de formation des immigrés est inférieur à celui des autochtones dans de nombreux pays. Les individus issus de l’immigration sont ainsi plus nombreux parmi les adultes dont le niveau de formation est inférieur au deuxième cycle de l’enseignement secondaire. En moyenne, on compte chez les adultes âgés de 25‑44 ans dont le niveau de formation est inférieur au deuxième cycle de l’enseignement secondaire et dont les parents ne sont pas non plus diplômés de ce niveau 37 % d’individus issus de l’immigration, mais 27 % seulement d’autochtones. Il apparaît par ailleurs que les individus sont plus susceptibles de décrocher un diplôme de licence (ou de niveau équivalent) s’ils ne sont pas issus de l’immigration.

Autres faits marquants

Les taux de préscolarisation ont augmenté entre 2005 et 2014 : ils sont passés de 54 % à 69 % à l’âge de 3 ans, et de 73 % à 85 % à l’âge de 4 ans, en moyenne, dans les pays dont les données des deux années de référence sont disponibles.

Dans les pays de l’OCDE, le taux de chômage des individus diplômés au plus du deuxième cycle de l’enseignement secondaire est moins élevé s’ils ont suivi la filière professionnelle (9.2 %) que s’ils ont opté pour la filière générale (10.0 %).

Entre 2005 et 2014, le taux de scolarisation des 20‑24 ans a augmenté dans l’enseignement tertiaire, passant de 29 % à 33 % en moyenne, dans les pays de l’OCDE. Le niveau de formation devrait continuer à augmenter dans les pays de l’OCDE, sachant que l’on estime à 36 % en moyenne le pourcentage de jeunes adultes qui obtiendront un premier diplôme tertiaire avant l’âge de 30 ans.

Les étudiants dépassent souvent la durée théorique des formations tertiaires. En moyenne, dans les pays disposant de données individuelles sur les étudiants, 41 % des étudiants qui entament une licence (ou une formation équivalente) la terminent ainsi sans en dépasser la durée théorique, mais 69 % la terminent dans les trois ans suivant la fin de sa durée théorique.

Le corps enseignant vieillit, car la profession n’attire pas les jeunes adultes. Le pourcentage d’enseignants âgés de 50 ans et plus a augmenté dans l’enseignement secondaire entre 2005 et 2014 dans 16 des 24 pays de l’OCDE dont les données sont disponibles. En Italie et au Portugal, on compte moins de 3 % d’enseignants de moins de 30 ans dans l’enseignement primaire.

Les chefs d’établissement sont absolument déterminants pour l’environnement scolaire et les conditions de travail des enseignants. En moyenne, dans les pays dont les données sont disponibles, plus de 60 % des chefs d’établissement disent prendre souvent des mesures pour amener les enseignants à coopérer pour concevoir de nouvelles méthodes pédagogiques et s’assurer que les enseignants prennent la responsabilité d’améliorer leurs compétences pédagogiques et qu’ils se sentent responsables des acquis de leurs élèves.

En dépit du ralentissement conjoncturel de 2008, les dépenses unitaires d’éducation ont dans l’ensemble augmenté à tous les niveaux d’enseignement dans les pays de l’OCDE. Entre 2008 et 2013, les dépenses unitaires réelles ont augmenté de 8 % dans l’enseignement primaire, secondaire et post‑secondaire non tertiaire, et de 6 % dans l’enseignement tertiaire. Toutefois, la crise financière a eu un impact direct sur les salaires des enseignants, qui ont été gelés ou réduits entre 2009 et 2013 dans les pays de l’OCDE. Les salaires des enseignants ont depuis lors recommencé à augmenter.

 

Copié collé de http://www.oecd-ilibrary.org/education/regards-sur-l-education-2016_eag-2016-fr

Dimanche 18 septembre 2016 @ 11:10:24 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans C'est officiel

Le monde en Dataviz par l'Agence Française de Développement

afd-data-code-TEC2016.jpg

 

http://afd.countrydashboards.com/

La connaissance des pays passe aussi par celle des données qui les décrivent. Si tout n'est pas mesurable, de nombreuse statistiques sont mises à disposition du public par la Banque mondiale, le FMI, l'ONU, etc. Encore faut-il les faire parler... C'est l'objectif de ce portail, qui présente des visualisations de ces données, sous forme de cartes, de graphiques et de tableaux.

Qu'est-ce que AFD Country dashboard ?

La connaissance des pays d'intervention - et des autres - passe aussi par une connaissance des données qui le décrivent. Bien entendu, tout n'est pas mesurable.. Néanmoins, un grand nombre de statistiques sont aujourd'hui mis à disposition par la Banque mondiale, le FMI, l'ONU, etc. Encore faut-il les faires parler.. c'est l'objectif de ce portail, qui présente des visualisations sous forme de cartes, de graphiques et tableaux, qui permettent de comparer les pays entre eux, entre leurs voisins, ou encore par niveau de richesse similaire. Ces visualisations sont téléchargeables comme image, les tableaux comme fichiers csv ce qui permet d'alimenter les différents rapports et présentations que nous sommes amenés à partager en interne et en externe.

Des ★tableaux de bords pays★ sont mis à disposition et décrivent :

  • l'Environnement Economique
  • le Développement Humain Durable
  • l'Environnement Institutionnel

Country at a Glance★ fournit un résumé d'informations économiques incontournables, sous forme de tableau.

Inégalités revelées★ présente l'etat des inégalités dans le monde et son évolution.

Technologie: la collecte des données et la production des visualisation sont automatisées et programmées en Python. Les données et les codes sources sont ouverts et téléchargeables. Nous soutenons l'ouverture et la transparence. Pour plus d'informations sur l'ouverture des données publiques, voir nos amis d'Etalab.

Jeudi 15 septembre 2016 @ 11:56:45 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Nouvelles du monde

[TV] semaine du 17 au 23 septembre 2016

Samedi 17 septembre à 13h30 sur ARTE "Futuremag"
Samedi 17 septembre à 22h30 sur ARTE "Océans, le mystère plastique - 2016"
RADIO Dimanche 18 septembre à 17h00 sur France Culture "Rue des écoles"
Dimanche 18 septembre à 20h15 sur M6 "E=M6 : Aliments, voitures, jouets : les tests de sécurité"
Mardi 20 septembre à 20h55 sur ARTE "Théma : Nucléaire, des lendemains rayonnants"

Et tous les jours sur ARTE : "X:enius"
Sans oublier le site TV   http://www.lesite.tv

Mercredi 14 septembre 2016 @ 00:05:27 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Les partenaires

a4 propose des formations gratuites par visioconférence interactive

a4-formations-gratuites-TEC2016.jpg

 

http://www.a4.fr/formations

Participez à nos formations de chez vous, grâce à votre connexion Internet. C'est rapide, facile et gratuit !

Nous disposons de plusieurs caméras pour vous montrer des vues d'ensemble ou des détails sur des manipulations. 
Vous pouvez aussi voir notre écran d'ordinateur dans le cas de formations autour de logiciels. 
Nous pouvons à tout moment dialoguer avec tous les participants.

Ces formations sont proposées sur inscription. Vous recevrez quelques heures avant la formation, un lien de connexion à lancer depuis votre ordinateur, qui vous permettra de nous rejoindre. Connectez-vous quelques minutes avant l'heure de début, pour vérifier votre bonne connexion (guide de connexion à notre système de visioconférence).

Attention, il ne s'agit pas d'un atelier de TP à distance, il n'est pas nécessaire d'avoir le matériel devant soi pour suivre les formations proposées. Pendant les sessions nous manipulons le matériel devant vous et répondons à vos questions, cela sera plus concret pour vous si vous disposez du matériel à proximité mais ça n'est pas une obligation.

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques :

  • quels jours et horaires vous conviendraient éventuellement mieux ?
  • souhaiteriez-vous une formation sur d'autres sujets ?

Nouveau ! Présentation des nouveautés 2016

Session d'information : tour d'horizon des nouveaux produits proposés au catalogue 2016-2017.
Durée : 15 min

Pas besoin de vous inscrire avant, le lien de connexion est valable pour toutes les dates.

Il vous suffit de cliquer ici quelques minutes avant le début de la session : https://global.gotomeeting.com/join/320340429

  • Présentation du robot Thymio 2  Lundi 12 septembre 17h à 17h30 Inscrivez-vous
  • Prise en main de la carte DGB Mardi 13 septembre 10h à 10h30 Inscrivez-vous
  • PICAXE Blockly / AppInventor / AutoProgX2 : mise en œuvre de la maquette du portail coulissant  Mercredi 28 septembre 10h à 11h Inscrivez-vous
  • mBlock (Scratch) / AutoProgUNO : mise en œuvre de la maquette du portail coulissant Mercredi 21 septembre 10h à 11h Inscrivez-vous
  •  Blockly@rduino / AppInventor / AutoProgUNO : mise en œuvre de la maquette du portail coulissant 
  •  Prise en main du MiniRobot avec PICAXE Blockly  Mardi 20 septembre 17h à 18h Inscrivez-vous
  •  Imprimantes 3D UP : prise en main, réglages, résolution des problèmes   Mercredi 21 septembre 14h à 16h Mercredi 28 septembre 14h à 16h Inscrivez-vous

 

 

Mardi 13 septembre 2016 @ 11:42:46 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans La veille

INPI : La Maison des innovateurs, ensemble valorisons vos créations

INPI-innovateurs-TEC2016.jpg

 

https://www.inpi.fr/fr

Démarches en ligne :

Dimanche 11 septembre 2016 @ 11:36:03 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Temps : 0.1894 seconde(s)